Quand Liszt jouait à Angoulême…

29 septembre 1844

À son arrivée à Angoulême, Liszt est déjà une véritable légende.
Brillant compositeur, célèbre pianiste virtuose, chef d’orchestre, écrivain, humaniste, Liszt est la figure emblématique de la génération romantique et connaît un immense succès dans toute l’Europe.

C’est l’effervescence dans la salle de la Comédie, aujourd’hui disparue et alors située dans les jardins de l’Hôtel de Ville. Toutes les loges sont louées et le public est en attente. Liszt apparait alors sur scène. « C’est un jeune homme grave et réfléchi, il a 33 ans. L’œil est étincelant mais la constitution semble frêle et délicate » écrit un journaliste.

« À le voir, on se figurerait difficilement toute la puissance que renferme cette fragile organisation. Un seul des morceaux joués par Liszt suffirait pour mettre à bout dix pianistes d’une force ordinaire, et pourtant il va jouer sept  pièces sans effort, sans faiblesse ! ».

L’article du Charentais le couvre d’éloge : « la verve entraînante de Liszt se fait jour à chaque note, déborde à chaque mesure et ne tarit jamais. Quelle force ! Quel éclat !  Quelle furie ! ». Dans le Courrier Charentais,  Alexandre Malibran jeune musicien, laisse éclater tout son émerveillement.  Pour lui « Listz a excité l’admiration et l’enthousiasme. Le public pleure d’émotion en écoutant le maître interpréter l’invitation à la valse ou la fantaisie sur Robert le diable ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Square Girard II
Rue Corneille
16000 Angoulême
| 05 45 95 79 88

134 rue de Bordeaux
16000 Angoulême
| 05 45 38 71 61

33 avenue Jules Ferry
16000 Angoulême
| 05 45 38 91 97

Musée du Papier
134, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
| 06 22 44 12 59

|