Blog

Accueil » Blog » Artothèque » Claude Bénard : un artiste de la collection de l’Artothèque

Claude Bénard : un artiste de la collection de l’Artothèque

Claude Bénard est un artiste de la collection de l’Artothèque. En 2019, à l’occasion de la Fête de l’estampe, l’Artothèque proposa un accrochage autour du travail de portraitiste de cet artiste graveur : Claude Bénard et l’art du portrait, du 7 mai 2019 au 9 juin 2019.

Suite à cette exposition, une œuvre fut acquise : le portrait de Mme Anne Bénard. Mme Reuff-Bénard, fille de l’artiste fit don d’une œuvre à l’Artothèque d’Angoulême : Les trois arbres. Nous l’en remercions chaleureusement.

Claude Bernard, un artiste angoumoisin

Claude Bénard est né à Cholet le 5 octobre 1926 et décédé le 19 juillet 2016 à Angoulême. C’est en 1928 qu’il arrive à Angoulême. Artiste précoce, il peint dès l’âge de 10 ans. Il est scolarisé au Lycée Guez de Balzac à Angoulême, puis entre à l’Ecole des Beaux Arts de Paris, au sein de l’atelier de Jean Dupas*, et des ateliers de Georges Robert Cheyssial* et Emmanuel Fougerat*.

Après avoir voyagé à plusieurs reprises pour ses études, il revint à son port d’attache : Angoulême. Il est proche de Josué Gaboriaud qui, à sa mort, lui léguera son chevalet. Chevalet dont le premier propriétaire serait peut-être Renoir…

Il fut exposé pour la première fois au Salon des Artistes Français alors qu’il n’était âgé que de 21 ans et participa à de nombreuses expositions en France comme à l’étranger. Artiste reconnu par ses pairs, il reçut de nombreuses distinctions pour son œuvre. Il fut lauréat de nombreux prix, plus de soixante-dix prix et distinctions dont le prix de l’Institut en 1964 et le Prix Signatures. Il fut également décoré de la médaille de Chevalier de l’Ordre National des Arts et des Lettres en 1983. De plus, il était sociétaire du Salon des Artistes Français, Salon des Indépendants et au Salon d’Automne à Paris, au sein desquels il exposait. À la fin des années 70, il fonda le Cercle Angoumoisin des Arts, et organisa à Angoulême, avec Monique Bussac*, un Salon d’Art Contemporain.

Claude Bénard, un artiste passionné et touche à tout

Au début de sa carrière, Claude Benard adopte un style classique et figuratif et ce jusqu’à la fin des années soixante. Dès lors, son style devint « symboliste » et l’on retrouve au sein de toutes ses œuvres la figure du maitre et de l’élève, qui deviendra une signature pour l’artiste. Il réalisera d’ailleurs plusieurs sculptures en fer forgé, de ces deux personnages dès 1998.

Tout au long de sa carrière, Claude Benard n’aura de cesse d’expérimenter de nouvelles techniques, d’enrichir son processus créatif de naviguer vers d’autres médiums. Ainsi, il s’essaye à toutes les techniques de gravure. Que ce soit la gravure taille douce : gravure au burin, pointe sèche, eau-forte, manière noire, ou la gravure en taille d’épargne : gravure sur bois ou xylographie. Il pratique également la lithographie et la sérigraphie. Sa maîtrise de la gravure au burin sera telle que l’un des maitres de cette technique, Albert Decaris, ne fera que des éloges sur la technique de Claude Benard.

Claude Bénard était également peintre et pratiquait la peinture à l’huile, à la gouache et à l’acrylique. Le dessin garda une place de choix au sein de sa pratique tout au long de sa carrière.

En plus de sa carrière d’artiste, Il fut enseignant à l’École des Beaux Arts d’Angoulême entre 1957 et 1980, transmettant à son tour ce qu’il avait appris, le maître et l’élève.

Toute sa vie fut consacrée à son art. Sa femme, Anne Benard fut son assistante tout au long de sa carrière. Aujourd’hui, sa fille, Annie Reuff-Bénard continue de faire vivre l’héritage artistique de son père. Ainsi, l’Atelier ABC, Atelier Bénard Cousset*, propose régulièrement des expositions qui permettent de faire dialoguer les œuvres de Claude Bénard et celles de l’Artiste Charentais Jean-Marie Cousset.

Notes de bas de page :

*Jean Dupas ou Jean Théodore Dupas : né à Bordeaux le 21 février 1882 et mort à Paris le 6 septembre 1964, était peintre, affichiste et décorateur français.

*Georges Robert Cheyssial: né le 10 décembre 1907 à Paris et mort le 9 avril 1997 à Paris, était un peintre français.

*Emmanuel Fougerat : né le 25 décembre 1869 à Rennes et mort le 3 septembre 1958 à Paris, était un peintre, conservateur du patrimoine et historien d’art français.

*Monique Bussac : conservatrice en chef du patrimoine et directrice des Musées d’Angoulême de 1977 à 2008.

*l’Atelier ABC (Claude Bénard et Jean-Marie Cousset), 293, rue de Périgueux à Angoulême.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Square Girard II
Rue Corneille
16000 Angoulême
| 05 45 95 79 88

134 rue de Bordeaux
16000 Angoulême
| 05 45 92 73 43

33 avenue Jules Ferry
16000 Angoulême
| 05 45 38 91 97

Musée du Papier
134, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
| 06 22 44 12 59

|