Les papiers d’agrumes

Le Musée du Papier détient dans ses collections des papiers d’une grande diversité. Gardien de la tradition papetière du territoire, le musée est également le lieu de conservation privilégié de la diversité des usages du papier. En l’an 2000, le musée s’est porté acquéreur d’une importante collection de papiers d’agrumes qui témoignent de ces usages.

collection Musée du Papier d’Angoulême

À la fin du XIXe siècle, l’orange n’est consommée qu’à la période de Noël, au moment de la maturité du fruit. Fruit rare et fragile celui-ci est à protéger pendant son transport. Offert comme présent, il est entouré de papier d’aluminium, de papiers décorés à la main ou encore de tissus brodés. Cette coutume décorative est sans doute à l’origine des premiers papiers d’orange. Apparaît d’abord un emballage grossier qui n’est pas encore imprimé puis un emballage plus léger décoré.

Celui-ci est sans doute apparu vers 1900-1910. Graphisme comme impression sont alors réalisés par les producteurs eux-mêmes loin des règles habituelles de communication commerciale.

Imprimé sur papier pelure ou sur papier de soie, le dessin doit véhiculer une image forte (imagerie populaire, couleurs très vives et dorure) souvent renouvelée pour inciter les clients à l’achat. Ces papiers imprimés suivent l’évolution des techniques d’impression mais conservent toujours les mêmes critères graphiques que leurs ancêtres.

Progressivement, le fruit augmentant en qualité, le papier devient un instrument de promotion à part entière qui efface la fonction protectrice initiale. Aujourd’hui, seuls quelques fruits d’une même caisse, en moyenne quinze sur cent, ont encore le privilège d’être habillés d’un papier imprimé. Ils proviennent le plus souvent de plantations modestes devenant ainsi les gardiens de cette tradition magnifique. Les pays producteurs méditerranées comme l’Espagne et l’Italie sont parmi les plus dynamiques de ces créateurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Square Girard II
Rue Corneille
16000 Angoulême
| 05 45 95 79 88

134 rue de Bordeaux
16000 Angoulême
| 05 45 92 73 43

33 avenue Jules Ferry
16000 Angoulême
| 05 45 38 91 97

Musée du Papier
134, rue de Bordeaux
16000 Angoulême
| 06 22 44 12 59

|